mardi 29 octobre 2013

Club voyage autour du monde: dossier sur l'Egypte free printable

Voici le fichier sur l'Egypte, prêt pour notre vrai-faux départ en Afrique grâce au club voyage autour du monde.
Il fait 25 pages, et je l'ai conçu pour mon fils de 5ans (de niveau grande section). J'y ai mis beaucoup de graphisme parce que c'est son premier besoin.

Comme pour l'Inde, c'est volontairement non exhaustif; il s'agissait vraiment de leur donner une vue d'ensemble de l'Egypte antique: une culture générale de base à laquelle ils pourront se raccrocher le jour où ils étudieront le sujet plus en profondeur.
Je me suis beaucoup amusée à le réaliser, et j'espère qu'il vous plaira!

Le fichier est téléchargeable ici:

samedi 26 octobre 2013

Faut-il interdire l'école à la maison?

A l'heure à laquelle les Pays-Bas tentent de rendre l'école obligatoire, à l'instar de nos voisins allemands, nous pouvons nous poser nous aussi la question de la nécessité d'une interdiction en France.

Dans l'histoire de notre pays, la scolarisation n'a jamais été obligatoire. Actuellement, 30 000 enfants apprennent chez eux ou grâce à un précepteur, et plus de douze millions sont scolarisés: moins d' 1% des petits français font l'école à la maison.
Pourtant cette toute petite population dérange; au point que Ségolène Royal ou encore Vincent Peillon fassent régulièrement de l'obligation scolaire leur cheval de bataille.


Pourquoi l'école à la maison fait-elle peur?

Les plus grandes craintes au sujet de l'école à la maison sont l'embrigadement sectaire et les mauvais traitements.
Les politiciens actuels semblent penser que le milieu familial est un "carcan" néfaste, et que l'enfant qui évolue en dehors du système scolaire est en danger. En somme: que l'Etat est toujours préférable à la famille.

Oui, les familles abusives existent. Mais devons-nous pour autant partir du principe que le nouveau-né qui sort de la maternité pour rejoindre sa maison est en danger?

On ne pourra jamais tout contrôler: des enfants sont maltraités tous les jours, et la quasi totalité d'entre eux sont scolarisés. Ils subissent leurs mauvais traitements le soir chez eux, voire même à l'école (racket, harcèlement...).

Faire l'école à la maison, c'est un engagement personnel énorme, qui demande du temps, un sacrifice financier, et de nombreuses démarches. C'est tout, sauf le choix de la paresse et de la facilité: les parents qui se lancent dans cette aventure le font pour avoir des enfants instruits et épanouis.
Et n'oublions pas que les éventuelles dérives peuvent difficilement échapper aux contrôles annuels effectués par des inspecteurs de l'éducation nationale.


Concernant la peur de l'ignorance: que dire du fait que 20% des jeunes de 17 ans soient dépistés comme étant illettrés, aujourd'hui en France, durant leur journée d'appel à la défense? (étude réalisée grâce à l'analyse d'une page de programme TV)
Tous ces jeunes là-qui ont été bien scolarisés pourtant-n'ont-ils pas été maintenus dans un état d'inculture? Qui s'en est soucié? (Télé-loisir devraient s'en soucier, cela dit)


La scolarisation obligatoire: l'instrument des états totalitaires. 

L'école est un droit formidable, qui garantit que chaque enfant puisse bénéficier d'une instruction.
Mais entre de mauvaises mains elle peut aussi devenir une arme, un outil de propagande massif: la rendre obligatoire est le meilleur moyen pour un état de distiller ses idées dans l'intégralité de sa population.
Les manuels scolaires diffusent des contenus passés au travers du prisme idéologique: les enfants étant des esprits plus malléables, c'est une manne pour les régimes totalitaires.

1930: l'URSS instaure l'école soviétique obligatoire: cette dernière se déclare idéologiquement antireligieuse et éducative sur le plan social et politique.

1938: en Allemagne, le régime national-socialiste instaure l'obligation scolaire, afin de s'assurer qu'aucun enfant n'échappe aux valeurs du parti. Afin de soustraire davantage les élèves à l'influence de leurs familles, de les éduquer avec les idéologies en vigueur, et de favoriser la "cohésion nationale", les Jeunesses hitlériennes créées en 1926 deviennent par la suite obligatoires. Les jeunes allemands y passent leurs vacances et leurs soirées, après la journée d'école.
La loi sur l'école obligatoire est toujours en vigueur en Allemagne: les parents qui pratiquent l'école à la maison se font retirer la garde de leurs enfants.

2012: En Corée du Nord, Kim Jong-Un étend et renforce l'école obligatoire.

Sachant cela, je me pose quelques questions quant aux motivations des états qui souhaitent aujourd'hui rendre l'école obligatoire!

Ce que les pédagogies alternatives ont à offrir à la France

Ce qui fait la richesse d'un peuple, c'est sa diversité.
Notre instruction fait une grande partie de ce que nous sommes. Elle bâtit notre culture, notre manière de raisonner, et notre sens critique. L'école à la maison et les écoles hors contrat ont beaucoup à apporter à l'école nationale, par leurs expériences et par leur différence.

Les enfants scolarisés dans les établissements sous-contrat étudient les mêmes programmes en même temps, dans des manuels validés par le ministère de l'éducation, et avec des professeurs qui sortent tous des mêmes facs et IUFM. Ils développent un système de pensée conforme à ce qu'on attend d'eux.

Mais pour progresser et avoir des idées nouvelles, nous avons besoin de gens hors du moule, de gens qui voient les choses sous un angle différent.

Les fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, sont de purs produits "Montessori", tout comme Anne Franck en son temps.
Et je pourrais faire un article entier rien que pour vous citer des noms de homeschoolers marquants: Albert Einstein, Charlie Chaplin, Beatrix Potter, Condoleezza Rice, Pierre Curie, Michael Faraday, George Washington, Agatha Christie, Jean d'Ormesson, Maud Fontenoy, Vincent Cassel, Soichiro Honda, Christopher Paolini (auteur d'Eragon), Louis Armstrong... ou encore Albert Schweitzer.

Le point commun entre toutes ces personnalités: un esprit novateur. Une conception des choses qui bouscule l'ordre pré-établi: un autre regard sur leur temps.
Pour sauver cette richesse, nous devrions au contraire encourager la création d'écoles hors contrat, comme le fait Anne Coffinier avec l'association Liberté scolaire, mais aussi soutenir les parents qui font le choix de l'instruction en famille.

Un état qui refuse que certains enfants évoluent hors de l'école nationale, c'est un état qui se ferme aux idées nouvelles, et qui ne tolère plus l'altérité. 

Je vous invite à signer la pétition contre l'interdiction du droit aux parents à instruire leurs enfants aux Pays-Bas: merci pour eux!

jeudi 24 octobre 2013

Ecole à la maison en maternelle, nos activités simples-Kindergarten simple activities

Le matin, pendant que mes deux garçons font leurs cours de français et de calcul, j'occupe mes petites de bientôt deux et trois ans avec divers ateliers, qui changent toutes les dix minutes environ.
Les maintenir occupées me permet de dégager du temps et de créer une atmosphère assez calme pour faire travailler les grands.

Voici une petite liste d'activités très simples, sans préparation, qui permettent de maintenir occupés les plus petits. Je "brode", j'adapte en fonction du thème en cours, et nous avons de nombreuses activités ponctuelles atypiques pour changer... mais les activités qui suivent restent nos "grands classiques" de base:






La pâte à modeler play Doh.
Elle sert à tout, et à tout âge!
Elle sent bon, a de belles couleurs, dure longtemps, ne salit pas, et permet de patouiller/couper/façonner/construire/imaginer/...














Les cahiers d'autocollants Usborne
C'est la version moderne des poupées de papier à découper puis à habiller. Mes enfants en sont tous friands: chaque cahier les occupe durant plusieurs jours.




Les perles
C'est fantastique pour développer la motricité fine, la connaissance des couleurs, et les suites logiques (petit-moyen-grand-petit-?/ Rose-vert-bleu-rose-?). Mon conseil: choisissez bien les perles... parce qu'il va falloir les assumer dans la rue, après que votre petit joailler, les yeux brillants de fierté, vous ait offert la plus belle des parures.









Coloriages, pastels, et peinture
Que ce soit par terre, dehors, ou sur le bureau, ici on dessine tous les jours. Le pot de crayons est toujours accessible, ainsi que des feuilles et cahiers de coloriages.










Le bac de sable coloré (IKEA)
C'est fascinant pour les toutes petites, et mon "cinq ans" s'y exerce au graphisme. On peut y cacher de petits objets pour jouer à l'archéologue, ou même imaginer de petits mondes en y ajoutant des personnages.
Dans une boîte hermétique, il est très rapide à sortir puis à ranger.






Les Puzzles et tableaux d'activités
Vite sortis, nous en avons beaucoup, de niveaux très progressifs. Ma préférence va aux Melissa&Doug (photo ci contre), car ils sont directement inspirés de la pédagogie Montessori.










Le tri
"Peux-tu m'aider s'il te plaît? Les fourchettes dans cette boîte, et les cuillères dans celle là, merci!". Ca marche avec à peu près tout: cailloux, coquillages, cuillères,...

Toujours pour trier, je leur propose souvent un panier de tissus découpés en carrés de même taille, en double exemplaire. Ce sont des tissus récupérés sur de vieux vêtements ou sur des chutes de couture.
Cela sert de mémo (retrouver les paires), mais on peut aussi s'amuser à les trier par motifs, couleurs, textures...

mercredi 23 octobre 2013

Homeschooling in France, for my english-speaking followers

When I started to homeschool, I tried to find as much information as possible about this way of life.
The most interesting things were on American websites and blogs. You are so lucky to have this huge and great community (No, I am not jealous, much!)

In France, homeschooling is extremely rare.
It´s a legal choice, but French homeschoolers are just 30 000 because it's unrecognized.

But such as in the USA, we are more and more each year.


French schools

Almost all little French kids go to school from 2 or 3 years old.

Between 2 and 6 years old, they are schooled in some sort of kindergarten, which is free and funded by the state. Before six years old you are free to provide your kids with formal education or not: these "écoles maternelles" are not complusory but almost 100% of 3 to 6 years old are full-time schooled there.
The teacher does her best, alone with about 30 young children in the same classroom.

Between 6 and 16 years old, instruction is required by the law.

You have the choice to put your child at school, or to homeschool him. This second possibility is known by very few parents: only 0.3% of school-age kids are homeschooled. All the others go to primary school.
The level of these schools is very disparate.
Schedules are crazy: kids have to sit and listen six hours per day. A school week has four and a half working days.
The school day begins at 8.30 AM and ends at 4.30 PM. But many schoolchildren have both parents working, so they have the possibility to arrive earlier (at 7.30 AM) and to go home later (at 6 PM). Therefore, they stay at school almost 11 hours per day.

At the present time, French schools make the promotion of contraception and abortion from an early age, and they promote the gender theory from kindergarten.

French teachers

Almost all of French teachers are women (more than 80 per cent).
Some are proficient, some are not. But both have the same earning and the same career.
A good teacher won't be rewarded, and a bad one can't be fired. Accordingly, a lot of good ones suffer from a lack of recognition... a normal feeling isn't it?
National education curriculum is rigid: their options to manoeuvre are few.

The result is not glorious: French schools have poor results. 
At 17 years old, every teenagers are tested by the army: twenty percent of them are illiterate.
France has very low PISA results , and it's going from bad to worse.


The choice of homeschooling

For French homeschoolers, it's a bumpy ride. First of all we have to register with the department of education. Then, every year, an inspector from the department of education tests the children to check their level. Those inspectors have often been accused of bad-faith in the past on this point; evenso, they are powerful, and they can require us to school kids if they want.

Schooled kids have no obligation of results while homeschoolers have.

The country's political regime is very hostile to our minority. Homeschool is prohibited in Germany, wich is our neighbour country, and politicians regularly propose to ban it in France too.


The French homeschool community

We are a very small team but oh so punchy!

We start to mobilize but we feel like pioneers and it's quite a lot of fun!
In my city and around, we are the only homeschool family. We know other ones, but they live far away and we can't see them very often. In daily life, my children's friends go to school, so they play together in the evening or during the week-end.

Some great groups are emerging on facebook. Thanks to that you feel less alone and it's easier to get that extra boost of energy when fatigue starts to set in.
We have no HSLDA to defend our rights, but work is being done on that.


My own experience

It's our third homeschool year.

My husband and I decided to homeschool because our first son was unhappy at school. At 4 years old, the little smiling boy at the time became gloomy and sad. He could not speak, he was very delayed in speech, and had no friends. He was smart but deaf, and there was no satisfactory solution: there is no place for different people in French schools.
We observed that he was doing huge progress during holidays, with us, but that he had no rising during school periods.
So we decided to drop him out of school, and to teach him by ourselves.

To be fair to the youngests, I started to homeschool the full family of four kids, and we discovered an incredible way of life.

We buy a christian curriculum, but I add many funny things thanks to pinterest and other great websites.
My little homeschoolers play many sports and participate in outside activities. I really enjoy this way of life, and I'm trying to do the job: to make my children happy and feel good about themselves.



And I would like to take this opportunity to say THANK YOU, the american homeschool moms: for all the things you provide us! Pinterest is a gold-mine thanks to you. I'm a great Penelope Trunk blog fan, and I can't help following the homeschool classroom, homeschool creations, and 1+1+1=1.

And thank you for reading this blog in such great numbers!

mardi 22 octobre 2013

Club Voyage autour du monde, en Inde


Les musiques de Bollywood n'ont plus aucun secret pour nous! 

Les enfants ont fait des colliers de perles, de la cuisine épicée, une maquette du Taj Mahal, un petit dossier sur l'Inde, des mandalas... ils se sont même essayés au yoga grâce à cette vidéo sur youtube, qui est amusante comme tout. 


Pour compléter l'aventure, nous avons reçu la jolie boîte en bois "Odicé" sur le thème de l'Inde.
Le "carnet de voyage" est sympathique, mais malheureusement le reste n'a pas grand chose à voir avec la destination; les enfants ont néanmoins apprécié de jouer avec les bâtons de cire fluo, les cubes à encastrer, et le jeu des 7 familles.

lundi 21 octobre 2013

L'école à la maison et la Khan Academy

C'est un support que j'avais évoqué brièvement ici, au sujet de mon matériel de prédilection pour l'école à la maison, et que je souhaitais approfondir.

La khan academy, c'est à la base l'idée de génie d'un humaniste américain, Salman Khan, qui rêvait après son MBA à Harvard de révolutionner l'éducation en créant une salle de classe mondiale sur internet.
Son site gratuit, regroupant des milliers de vidéos de cours allant du plus basique au plus perfectionné, offre à chacun un accès à la connaissance, où qu'il soit, pour peu qu'il ait l'envie d'apprendre (et qu'il ait une connexion internet; ça peut aider).


C'est une idée toute simple, mais qui induit une véritable révolution: l'élève gagne considérablement en autonomie. S'il n'a pas compris, il peut revoir la vidéo autant de fois que nécessaire.
Il peut avancer à son rythme, reprendre du début, faire "pause" à tout moment pour poser des questions, s'interrompre pour revoir une autre notion qu'il a oubliée mais dont il a besoin pour comprendre...

C'est clair et précis, les cours sont vraiment de grande qualité.
Mais surtout: c'est terriblement fun.

Notre utilisation des cours de la Khan Academy. 

Malheureusement le site français de la Khan academy, tout frais, ne propose pour le moment que les mathématiques. La traduction du reste est en cours, mais en attendant nous ne pouvons exploiter ce support que pour nos cours de calcul.

Nous avons fait le choix de prendre des cours par correspondance, ce qui nous donne une "trame" à suivre dans toutes les matières.
Lorsque je vois qu'une nouvelle notion est au programme de la semaine en calcul, je propose à mon grand homeschooler de commencer par regarder le cours correspondant dans la Khan academy, sur l'iPad. Puis je lui demande s'il a compris, je réponds à ses éventuelles questions, et je lui propose de revoir éventuellement la vidéo.

Ensuite nous passons aux exercices, et/ou aux jeux en rapport avec le cours étudié.

Une fois que la notion est parfaitement acquise nous continuons la progression proposée par nos cours par correspondance, et nous passons à la suivante.


Je vois ce support comme une aide, un assistant. Parfois, il suffit d'expliquer les choses avec d'autres mots pour les rendre beaucoup plus fluides. La Khan academy c'est ça: une opportunité d'introduire à la maison une autre voix, qui en cinq minutes va expliquer la notion de manière ludique et très fluide.

Le concept de classe inversée

C'est une question que l'on se pose pas du tout pour chez nous, puisque l'école à la maison est un terrain tout à fait propice aux cours en ligne, dont la Khan Academy est le grand leader actuellement.

Néanmoins je suis de près ce débat sur l'introduction des cours en ligne dans les établissements scolaires.

Actuellement l'élève apprend à l'école, et s'exerce le soir chez lui, en faisant ses devoirs.
En "classe inversée" l'élève regarde un cours le soir chez lui (autant de fois qu'ils le souhaite, seul et à tête reposée), sur la Khan Academy par exemple, et le lendemain, à l'école, le professeur propose des exercices sur la vidéo qu'ils ont visionnée la veille.
Le prof est ainsi plus disponible pour résoudre les incompréhensions au cas par cas, et l'élève quant à lui est plus alerte en journée pour "pratiquer" des notions apprises chez lui la veille.



Actuellement le nombre de vidéos en français est limité, mais il augmente de jour en jour. Nous espérons que les vidéos sur les cours d'art, d'histoire ou encore de géographie seront vite traduits!

jeudi 17 octobre 2013

La préhistoire

La période sur la préhistoire touche à sa fin.
Ce fut l'occasion, entre autres, de creuser un piège à ours dans le jardin (oui parce que sinon ce n'est pas quelque chose qu'on fait tous les jours). Les enfants ont ainsi compris que les préoccupations des premiers hommes étaient bien éloignées de nos préoccupations actuelles. 

Nous avons aussi la chance d'avoir à proximité le musée de la préhistoire de Quinson

Les enfants ont eu la joie d'y découvrir dans un cadre exceptionnel la vie de nos ancêtres: leurs coutumes, les animaux qu'ils côtoyaient, leurs croyances et leurs techniques...

A côté du musée, un superbe village préhistorique reconstitué propose d'apprendre à faire du feu, à tirer à l'arc, ou encore à tailler des outils. 
Le site internet propose également une visite virtuelle en ligne, pour ceux qui ne sont pas à proximité géographique. 

Maintenant, aux Gaulois!

mercredi 16 octobre 2013

Ils ont choisi de faire l'école à la maison, reportage

C'est assez rare pour être souligné: TF1 a diffusé sur le sujet de l'école à la maison un reportage que je trouve excellent. Pour une fois, les familles ne sont pas caricaturées. On sent les enfants heureux, bien dans leurs baskets...

lundi 14 octobre 2013

Faire l'école à la maison avec un bébé

Lorsqu'un heureux évènement s'annonce, il peut paraître compliqué de faire l'école à la maison, et j'avoue que c'est une chose qui m'a (un peu) inquiétée lorsque nous avons eu notre petite quatrième.


La grossesse

Il n'y a pas plus injuste que les femmes face à la grossesse: certaines seront clouées au lit, totalement hors service, alors que d'autres auront une pêche mémorable.
J'ai eu la chance, pour la quatrième, de faire partie de la catégorie "chanceuse".

En prévision d'une éventuelle pause forcée de plusieurs mois, j'avais fait en sorte d'être très plus rigoureuse, et de ne pas prendre de retard sur le programme que j'avais fixé.
Si bien que le dernier mois de grossesse, quand je me suis retrouvée dans le groupe des "clouées au lit", j'ai pu assouplir le rythme et faire travailler mon grand quelques minutes par-ci par-là depuis le canapé, et lui installé à  la table basse.

La naissance

Nous avons décrété que c'était les grandes vacances en février.
Un mois de vacances à la maison.
J'ai rangé les cahiers, déserté la cuisine, rempli mon congélateur de plats picard, oublié la fonction "réveil" de mon téléphone... et on a tous pris le temps d'accueillir le nouveau bébé.

Si vous avez des scrupules à lever le pied, dites-vous bien que ce que vous faites, au quotidien, est un vrai travail à temps complet. Et qu'à moins d'être garde des sceaux , une femme qui vient d'accoucher a bien mérité son mois de congé à pouponner non?

S'organiser avec un bébé

Je n'ai pas trouvé les premiers mois difficiles. Un nouveau-né dort beaucoup, et pendant ses périodes d'éveil il est assez facile d'avoir bébé au sein tout en faisant la classe aux aînés.

D'autant plus que d'autres parents de fratrie nombreuse vous le confirmeront sans doute: les petits derniers de grandes fratries sont souvent plus faciles que les aînés (... à moins que ce ne soit les parents qui soient plus aguerris au bout du quatrième!).

C'est à partir de dix-huit mois, deux ans que les choses se corsent.

C'est là que vous aurez à gérer le "terrible two", cette fameuse crise durant laquelle le bambin s'affirme et dit non à tout.
Il vous faudra des trésors de patience pour expliquer au grand, fou de rage, que "si si on va réussir à gommer tu vas voir" lorsque la mini fera son premier gribouillis sa première oeuvre d'art sur l'exposé sur les gaulois.

Faire de la géométrie avec les grands, tout en ayant dans les pattes un grand bébé qui lorgne sur le compas... c'est là que ça devient sport.

Un seul mot d'ordre: occuper Bébé

Mais, quand on a décidé de faire l'école à la maison, ce n'est pas pour baisser les armes face à un petit ange de deux ans.
Si vous avez trouvé LA solution, cela m'intéresse. Mais en attendant, j'alterne les parades:

-Un bébé occupé est un bébé facile à gérer. Toujours lui donner de quoi faire. Un plateau de pâte à modeler l'intéressera une dizaine de minutes. Le temps d'expliquer les maths au "grand", et le graphisme aux "moyens". Une fois les grands occupés à leurs exercices, retourner vers Bébé pour lui proposer une autre activité, et ainsi de suite jusqu'à l'heure du déjeuner. J'alterne pâte à modeler, peinture, dessin, bac de balles, puzzles (melissa&doug!), tampons, playmaïs, caisse de figurines d'animaux, livres, bac de duplo... Si Bébé s'ennuie, il viendra chercher de l'attention en criant et en mettant la pagaille, et votre matinée sera fichue.

-Profiter de la sieste! Le moment de la sieste est un moment privilégié avec les plus grands. On peut discuter plus au calme, je suis plus disponible... c'est le moment où jamais pour aborder de nouvelles notions ou parler de ce qui peut les soucier.

-Sortir tous les jours. Plus ils sont petits, plus ils ont besoin de sortir souvent. Un bébé qui ne sort pas pendant une journée devient inéluctablement un prodigieux semeur de zizanie.


-Dès que possible, inclure Bébé aux différentes activités. Les plus petits n'attendent qu'une chose: être incorporés dans les jeux et dans les activités du reste de la famille. Je propose à la petite de dire la poésie du moment avec nous (ce qui est juste adorable), de m'aider à apporter le chariot qui transporte le matériel, ou encore de dessiner assise sur mes genoux pendant que je fais la dictée des grands...



Et pour être honnête, il y aura toujours des loupés, des

"...?! Où as-tu été chercher ce pot de confiture??? Bon, toi tu finis ton exercice, toi tu peux colorier ta poésie et toi... NOOOON, pas la main sur le canapé... ne touche PLUS A RIEN j'arrive!!!!"

Mais le soir on se dit... qu'il sont trop mignons, et qu'on devait s'ennuyer, avant…non?

Lire aussi: école à la maison en maternelle: nos activités simples.

La planète des alphas

C'est une méthode dont je ne crois pas avoir déjà parlé ici, et pourtant elle m'est très précieuse puisque c'est un outil qui nous sert au quotidien en IEF.

Tout d'abord il faut bien l'avouer... c'est une excellente méthode d'apprentissage de la lecture... mais qu'elle est laide!
Si vous êtes amateurs de Boscher ou encore de Mico mon petit ours... le look des alphas vous piquera les yeux.

Je compatis, vraiment... mais le travail qu'il y a derrière vaut vraiment la peine d'enfiler ses lunettes de soleil et de s'accommoder de l'aspect esthétique. D'autant plus que les enfants -EUX- adorent les couleurs criardes de ces petits personnages.


Le principe

Chaque "alpha" a une bonne raison d'émettre son "chant". Par exemple Monsieur "a" aime faire des blAgues. il tient sa cAnne à l'envers en riant "ah ah ah!".
Une multitude de petites histoires amusantes aident l'enfant à mémoriser l'alphabet sans même s'en rendre compte, tout en développant sa conscience phonémique.
Travailler avec un enfant de maternelle sur les alphas, c'est vraiment prémâcher l'apprentissage de la lecture, et s'ôter beaucoup de difficultés à venir (la Toupie Tourne et le Perroquet Postillonne; rien que ça, une fois que c'est acquis, c'est quinze jours d'économisés à se prendre le bec sur "pa pe ti po tu").

Notre progression

Pour l'école à la maison j'ai travaillé en parallèle sur les alphas et la méthode des cours Sainte-Anne, "Petits pas", qui est une méthode syllabique très comparable à Boscher. Si je n'ai pas été convaincue par la méthode des alphas seule, elle me semble en revanche excellente en complément d'une bonne méthode syllabique.

J'ai suivi la progression de "petits pas".

Nous avons donc d'abord introduit les voyelles. Grâce aux alphas la distinction voyelles/consonnes est presque automatique: les membres de la famille voyelle sont des messieurs, mesdames ou mesdemoiselles, tandis que les membres de la famille consonne sont des objets ou des animaux.

Au lieu de parler des lettres présentées dans le "petits pas", nous parlions du personnage alpha (monsieur a, madame i...) et évoquions leur petite histoire alpha.

Une fois la famille voyelle parfaitement maîtrisée, nous avons poursuivi la progression avec les consonnes, l'une après l'autre en commençant par le "p" (perroquet). Pa-pe-pi-po-pu-pé... et ainsi de suite, à raison d'une consonne par semaine environ.

A Noël mon aîné lisait parfaitement un texte simple du style "Le chat a avalé le pâté".

C'est à ce moment que nous avons sorti les formidables jeu du loto et jeu des invités, et que nous avons découvert des petites histoires mémo-techniques telles que
"Monsieur o et Mademoiselle u font les fous dans la grande roue. Ils jouent à imiter le loup et crient "ouh ouh!". Tout à coup le grand méchant loup sort de son trou et crie "OUH!" Quelle frousse!"

ou encore l"histoire du serpent (s) qui zozote s'il se trouve entouré de deux membres de la famille voyelle, et qui ne retrouve le courage de siffler que si son jumeau serpent vient en renfort.

En juillet, à 6 ans, c'était parti pour les romans de 200 pages, et depuis on ne l'arrête plus.

Ce que j'ai pensé des outils

L'école à la maison me permet de rentabiliser le matériel, j'ai donc investi dans la méthode entière:

-Les figurines, point de départ de la méthode, sont le seul élément indispensable. Avec ces petits personnages et un manuel syllabique tel que Boscher, on peut très bien s'en sortir.

-Les jeux de société sont un vrai plus, d'autant plus qu'ils apportent chacun un livret introduisant de nouvelles petites histoires (pour le "ou", le "in", le "ill"...). Le jeu des invités a ma préférence, il est vraiment précieux pour aider l'enfant à décoller en lecture, et pour débloquer quelques syllabes complexes.

-Le jeu du bêta: nous n'avons pas accroché, il n'a presque pas servi.

-Le dossier pédagogique de l'enseignant (livre du maître et fichier d'activités) représente un gros investissement.Il nécessite de prendre en plus un cahier de gommettes par enfant (CP ou grande section selon le niveau). Je ne le trouve pas indispensable.

-Les petits romans sont sympathiques, mais les récits sont tirés par les cheveux et on va dire qu'ils ne font pas vraiment rêver... Ici les petits romans Boscher ont largement remporté la préférence des enfants.

-Les posters de référence n'ont pas été d'une grande utilité.



En bref, les alphas c'est une méthode laide et onéreuse, mais prodigieusement moderne, facile et ludique. Une méthode qui prouve qu'on peut encore innover avec le syllabique, et que quand on veut, on peut penser des méthodes d'apprentissages POUR les enfants, en fonction de leurs centres d'intérêt et de leur façon de fonctionner.

Et ça nous vient... de la Suisse naturellement!



Liste non exhaustive de liens sur les alphas

l'indispensable dessin animé racontant l'histoire des petits personnages (à visionner gratuitement)
et un autre syllabaire à télécharger et à imprimer (c'est celui que nous utilisons: il permet à l'enfant de s'auto-corriger)
la police d'écriture à télécharger, qui vous permettra de faire vos propres fiches d'exercices
un site entièrement dédié aux alphas, sur lequel vous trouverez de nombreux coloriages, jeux, conseils...
un autre site très complet avec de nombreuses ressources à imprimer

samedi 12 octobre 2013

Club voyage autour du monde: l'Inde- free printable

Notre vrai faux voyage en Inde avec le club voyage autour du monde bat son plein.

Après un réveil au son des musiques de Bollywood, nous avons pu admirer des plants de piments chez la fleuriste, avant de nous diriger vers le restaurant indien du quartier, qui nous a ouvert ses portes pour une visite guidée de leurs somptueuses salles qui embaumaient l'encens.

Un déjeuner indien à la maison (merci à la gamme picard évasion) nous a permis de découvrir la gastronomie locale, avant de regarder le film Le livre de la jungle (qui est tout à fait adapté aux jeunes spectateurs, je le recommande).

De mon côté le dossier sur l'Inde est achevé.
Je le mets en partage pour que vous puissiez éventuellement en profiter avant la prochaine destination. Je l'ai conçu pour mon aîné de six ans qui suit un ce1 actuellement. Néanmoins je compte faire également travailler dessus mon second de cinq ans: même s'il n'est pas lecteur, il sera ravi d'écouter les récits que j'y ai consignés.

Une bonne quinzaine de pages avec des jeux, des histoires, de la culture générale sur l'Inde... ce n'est évidemment pas exhaustif puisque le cahier s'adresse à de jeunes enfants. Je n'ai par exemple pas du tout abordé la question de l'indépendance, de Gandhi... l'idée était vraiment de leur donner, pour le moment, une vision globale de l'Inde.



dossier à télécharger ici:

Plus de fichiers à imprimer:

vendredi 11 octobre 2013

Ecole à la maison: pourquoi ça peut aussi ne pas fonctionner.

                            L'école à la maison est une aventure formidable. 
Mais elle n'est pas de tout repos, et elle peut ne pas convenir à toutes les familles. J'en connais qui ont essayé mais pour lesquelles cela n'a pas été concluant. 
Voici les dix raisons qui pour moi, peuvent faire que ça ne marchera pas:

1-Se lancer contre l'avis de votre entourage.

Ca peut être votre mari, vos parents, les membres de votre famille. Personne ne peut tenir sur la durée seul contre tous. Attention, il est normal que l'entourage soit sceptique. Mais si vous n'avez pas au moins le soutien total de votre conjoint, ce sera difficile. 

2- Etre trop isolé. 

Avant de revenir vivre en ville nous étions dans un quartier périphérique isolé. Le quotidien était vraiment déprimant. Sortir demandait toute une logistique: charger les enfants dans la voiture, réussir à se garer en ville... Au final on voyait beaucoup moins d'amis, et nous nous sentions isolés. S'il n'y a pas autour de chez vous une bonne offre d'activités "extra-scolaires", une bibliothèque, un marché, ou encore si vous n'avez pas de moyen de locomotion... socialement, la déscolarisation des enfants risque d'être trop douloureuse. 

3- Ne pas maîtriser soi-même les bases élémentaires. 

Je lis trop souvent des témoignages de parents à peine lettrés, désirant faire l'école à la maison-régulièrement par fanatisme religieux. 
Est-ce un cadeau à faire à son enfant que de lui enseigner un français que l'on connaît si peu soi même? Comment pourra t'il devenir une personne en harmonie avec la société qui l'entoure?

4. Vouloir en faire trop. 

Craindre à l'excès de ne pas être à la hauteur. Surcharger l'enfant d'activités diverses, et se fixer des objectifs trop rigoureux, peuvent vous mener rapidement à l'épuisement. 

5- Etre au contraire trop "bohème". 

Vous trouverez des partisans du "unschooling". Des parents sans programme, qui partent du principe que l'enfant apprendra de lui même selon son bon-vouloir. Elle est rare mais cette tendance existe. Personnellement elle ne me convainc pas. Et c'est prendre le risque assez légitime de se confronter à des ennuis avec l'inspection, et d'être contraint de rescolariser l'enfant. 

6- Vouloir reproduire l'école à tout prix. 

Fonctionner à l'horloge, avec des heures de récréation, une sempiternelle routine de dictées-poésies-problèmes... c'est un peu déprimant non?
Voyez le bon côté des choses: c'est l'école à la maison. L'avantage c'est la liberté induite par ce mode d'instruction. Donc profitez-en! 
Il fait beau? Introduisez la leçon de sciences dans la nature. 
On propose à votre enfant une randonnée pédagogique en semaine? Mais qu'il en profite, il pourra rattraper cette journée un samedi par exemple!
Vous avez l'occasion de partir pour un séjour hors vacances scolaires? Formidable, on travaillera en Juillet à la place! 
Profitez de ce que la providence peut vous apporter, et apprenez à vous adapter. 

7- Ne pas être à l'écoute de l'enfant. 

Je le réalise tous les jours: tous les enfants sont incroyablement différents. Ce qui fonctionne avec mon aîné ne fonctionne pas du tout avec le second. 
On peut toujours trouver la bonne méthode. 
Il faut sans cesse se remettre en question et chercher de nouvelles manières de les intéresser. C'est le côté passionnant du homeschooling: rien n'est jamais acquis pour le parent qui enseigne. L'enfant ne comprend pas? Reformulez, changez, reprenez plus tard... et surtout, faites preuve de patience: il finira toujours par comprendre. 

8- Avoir des attentes démesurées

On ne fera pas d'un âne un cheval de course. 
Non tous les enfants n'ont pas les mêmes capacités, et placer la barre trop haut peut le placer dans une position d'échec terriblement douloureuse. 
Ne soyez pas démesurément exigeant. Attendez surtout de vos enfants qu'ils soient bien dans leurs baskets: qu'ils soient heureux d'apprendre, de découvrir de nouvelles choses, et de progresser. 

9- Changer sans cesse de programme. 

Il n'y a rien de plus difficile que de trouver la juste mesure entre réajuster le programme pour s'adapter à son enfant, et changer si souvent qu'on y perd toute logique dans l'acquisition des compétences. 
N'oubliez-pas qu'une trame est nécessaire. Fixez-vous des objectifs à terme, sans forcément vous donner de date. Définissez ce à quoi vous tenez, quelles sont vos grandes affinités pédagogiques; et tentez de toujours garder cette trame de fond. 

10- Vouloir que ça fonctionne tout de suite. 

Il faut du temps pour que "ça tourne"! Ne vous attendez pas dès la première semaine à ce que la machine fonctionne parfaitement. Vous aurez des dizaines d'imprévus, de choses à réajuster. Il vous faudra affiner votre organisation sans cesse, et apprendre la patience, le lâcher-prise, et l'endurance. 
Le premier mois a été un cauchemar? N'en déduisez pas trop vite que c'est un échec: gardez ce qui a été positif, et changez tout le reste. 
You can do it. 

jeudi 10 octobre 2013

Ma réforme des rythmes scolaires.

Puisque le ministre de l'éducation ici c'est moi, j'ai décrété une grande réforme des rythmes scolaires. 

Aujourd'hui: plage. 

Et ça tombe bien puisqu'elle est déserte malgré un temps sublime. 
Savourons cette liberté incroyable de pouvoir ajuster nos emplois du temps aux différentes opportunités. 

Nous avons tous fini par nous baigner dans une eau délicieuse, profitant de ce moment d'école buissonnière qui n'en est pas tout à fait un...
Il fait trop beau: les cahiers attendront bien le soir. 



Laissons-les, tous, continuer à se battre sur les horaires d'une école aujourd'hui considérée par de trop nombreux parents comme une garderie pour des enfants qui sont davantage objets que rois. 
Des enfants nés sur-commande, qui en réalité n'ont plus leur place dans le monde moderne. 
Des enfants brinquebalés entre gardes alternées et périscolaire, dont l'emploi du temps est soumis au confort des professeurs et des parents. 

Nous, 
On prend le temps d'apprendre et le temps de nous émerveiller.
On prend le temps d'être ensemble et de nous connaître.

La voilà, ma réforme des rythmes scolaires. 
Elle s'appelle L I B E R T E. 

mercredi 9 octobre 2013

Club voyage autour du monde: départ pour l'Inde!

Nous avons reçu nos billets, et grâce à la formidable initiative du club voyage autour du monde, nous partons virtuellement pour l'Inde ce mois ci!


M'étant décidée quelque peu tardivement je n'ai pas encore planifié énormément de choses; je compte sur internet  pour glaner des idées ludiques. Je sais déjà qu'il y aura du yoga, de la musique, des couleurs chatoyantes et de merveilleux récits de Kipling!

mardi 8 octobre 2013

Les grands spécialistes de l'école à la maison.

Lorsque l'on cherche à se renseigner sur l'école à la maison, on trouve très vite de tout.
Chacun a un avis bien tranché sur la question... surtout ceux qui n'y connaissent pas grand chose.
Et malheureusement, l'article le plus mauvais qu'il m'ait été donné de lire sur le sujet est aussi l'un des mieux référencés par google.

Il s'agit de l'avis d'une psychologue dans nouvel obs. Le journal est allé jusqu'à titrer le lien de l'article: "l'école à domicile, un cadeau empoisonné pour les enfants" (ça calme non?).


Or Madame Cimelière, la "psychologue ès homeschooling" interrogée par le nouvel observateur, ne cite strictement aucune source, ni aucun chiffre.
Par ailleurs elle fait des raccourcis incroyables:


"Les leçons sont apprises au gré des envies de l’enfant. C’est lui qui construit le planning de sa journée et qui peut "décider" s’il a envie d’étudier ou non. Constatation inquiétante : l’enfant décide ! Dans le cas du homeschooling, c’est le parent qui lui demande de se débrouiller seul. C’est à s’interroger sur la "pseudo liberté" qu’offre le parent à son enfant : un cadeau empoisonné ! Les limites ne sont donc pas posées et l’enfant risque de se perdre."

Mais d'où sort cette logorrhée d'inepties?
Le homeschooling n'est absolument pas un motif de "liberté absolue" dans les apprentissages de l'enfant. Au contraire. Ici nous suivons un programme, nous avons des horaires, des devoirs à remplir... Certes je suis à leur écoute et j'essaie de leur présenter les choses de manière à attiser leur curiosité, mais une chose est certaine: ce ne sont pas les enfants qui construisent le planning de la journée! Et puis quoi encore?

"Les résultats scolaires de l’enfant ne sont pas vraiment contrôlés. Est-ce faute de moyens ou un désintérêt général pour ceux qui choisissent l’école à la maison ? En effet, l’enfant a seulement l’obligation d’avoir les mêmes connaissances que les autres adolescents de son âge à la fin de la scolarité. Mais aucun test n’est passé, aucune évaluation."

Encore une affirmation sortie de nulle part.
-Les familles qui font l'école à la maison sont pour la plupart inscrites à un cours par correspondance. L'enfant doit renvoyer des contrôles hebdomadaires corrigés et notés par une institutrice. En plus de cela, ils peuvent être contrôlés annuellement par un inspecteur de l'éducation nationale. 
-Les familles qui choisissent d'évoluer sans cours par correspondance ont environ deux contrôles par an avec un inspecteur. Les familles qui passent au travers de ces contrôles et qui ne sont jamais inspectées sont rarissimes. 

"L’enfant qui fait l’école à la maison est confronté à un dilemme : comment appeler le parent qui fait la leçon ? Maman ou maîtresse ? C’est quasiment schizophrénique : le matin je suis ta mère, et l’après-midi ta maîtresse. Et interdiction de mélanger !"

C'est d'ailleurs bien connu: les hôpitaux psychiatriques sont remplis d'anciens enfants qui ne savaient pas s'ils devaient appeler leurs pères "Papa" ou "Monsieur le Professeur" quand ces derniers leur faisaient faire les devoirs du soir. 
Au fait puisqu'on en parle... l'enfant de parent médecin doit-il appeler sa mère "docteur" ou "maman" quand cette dernière lui met un pansement? 
On se demande vraiment comment le petit Marcel Pagnol a bien pu survivre aux heures passées dans la classe de son père instituteur: lui donnait-il du "Papa" ou du "Maître"? 
Carrément schi-zo-phré-nique. 


"Ce qui est pathologique et mortifère au sens psychanalytique, pour l’enfant. Il est privé de la vie extérieure, de confrontation à ses pairs et de sociabilisation."

On apprend au moins une chose vraie: l'auteure a une imagination débridée.
Mortifère. Rien de moins.
Ecole à la maison ne signifie pas "enfermé chez soi". 
Les homeschoolers ont énormément de temps pour cumuler les activités sportives, musicales et artistiques. Autant d'occasions de se confronter au "monde extérieur", de bénéficier de l'apport d'autres pédagogues, et de se faire des amis hors du cercle familial. 


De grâce, chez nouvel obs... et si vous faisiez un minimum de vérifications avant de publier des articles de ce niveau? Où dénichez-vous les spécialistes auxquels vous donnez la parole?

Avant de tomber dans de tels clichés, avez-vous seulement songé à aborder la question de l'enfant handicapé qui ne peut pas fréquenter l'école? De l'enfant malade souvent hospitalisé? De l'enfant qui voyage sans cesse et pour lequel l'école à la maison constitue la seule solution viable? Du sportif de haut niveau? Et de tous ces enfants qui n'apprenaient rien dans un système scolaire inadapté à leur situation personnelle? 

La IT poésie d'Octobre: enfant charmant mode d'emploi

En découvrant cette affiche dans une boutique près de chez moi, je n'ai pas pu résister à la faire apprendre en récitation aux enfants. 
N'est ce pas craquant? 
Merci à Cali-colombe de la boutique en ligne barberine shop, pour l'inspiration! Décidément, je suis fan. 


lundi 7 octobre 2013

La méduse en bouteille

Alors que la routine quotidienne fait progresser les deux grands dans les matières principales, nous continuons nos activités récréatives sur le thème animalier. Voici justement un atelier détaillé dans le dernier dossier sur les animaux
C'est un beau moment de création et d'émerveillement pour un coût nul. 
L'activité ne nécessite que:
-une bouteille transparente remplie d'eau additionnée de colorant alimentaire bleu. 
-du fil
-un sachet en plastique très fin et transparent (au rayon fruits et légumes du supermarché)
-et des ciseaux. 



C'est l'occasion de parler des méduses, et d'aborder une multitude de sujets tels que:

La méduse en elle même. 

Un prédateur fascinant, qui vit dans les mers et les océans où elle se déplace très lentement, pique ses proies (de petits poissons et crustacés) pour les paralyser puis les dévorer. Elle est presque entièrement faite d'eau!
Il en existe de nombreuses sortes: de toutes petites et de gigantesques qui font plus de trois mètres! En Asie, la méduse se mange. Mais les humains ne sont pas les seuls à l'apprécier: la méduse fait aussi le régal des tortues ou encore des thons. Voilà pourquoi il ne faut jamais laisser de sac plastique dans la mer: les tortues les prennent pour des méduses, et peuvent en mourir.

L'air et l'eau

Alors que les petites se contentaient du spectacle, de prénommer la méduse, et de commenter sa gracieuse nage, mes plus grands ont été fascinés par le mouvement de la méduse dans la bouteille. Pourquoi, lorsqu'on retourne la bouteille, la tête de la méduse cherche t'elle toujours à aller "en haut"? Et pourquoi, lorsqu'on la pose à plat, reste t'elle au milieu?
Parce que l'air est plus léger que l'eau! Il cherche donc toujours à remonter à la surface. La tête de notre méduse contient de l'air, voilà pourquoi elle remonte toujours vers le point le plus haut de la bouteille.

La Méduse mythologique

Mes enfants sont friands de mythologie, j'essaie donc de leur conter souvent ces histoires fascinantes, que nous retrouvons partout dans le monde moderne sous formes de références et de petites touches- Ce sont comme des clins d'oeil, jusque sur les façades des maisons du quartier!
L'animal méduse a été nommé ainsi parce qu'il ressemblait, avec ses tentacules, à la Méduse grecque, un monstre aux cheveux de serpents.
Le regard de Méduse pétrifiait les hommes. Mais le héros Persée a réussi à se servir de son bouclier, si poli qu'on aurait dit un miroir, comme d'un rétroviseur. Ainsi, il a pu couper la tête de Méduse sans croiser son regard.

samedi 5 octobre 2013

fichier d'activités sur les animaux-free printable

Aujourd'hui je vous propose un fichier d'activités sur les animaux, qui m'est particulièrement cher. 
Je l'ai conçu pour mon fils de cinq ans. 
J'ai voulu qu'il soit agréable à regarder, et surtout, je l'ai voulu amusant puisqu'avec mon fils tout passe du moment qu'il s'amuse! (et inversement...). 

Vous trouverez sur une quinzaine de pages des activités comme la capture d'une toile d'araignée ou la fabrication d'une méduse en bouteille, et beaucoup de petits "jeux" leur permettant d'affiner le geste, la parole et la réflexion. 
Le dossier est volontairement très généraliste concernant les animaux: on n'entre pas encore dans le détail de chaque espèce, il s'agit simplement d'apporter à l'enfant une vue d'ensemble. 

J'espère qu'il vous plaira autant qu'il nous a plu!


téléchargeable ici:

Plus de fichiers à imprimer:

jeudi 3 octobre 2013

Fichier d'activités sur les formes et les couleurs-free printable

Voici un nouveau fichier d'activités pour les maternelles, sur les formes et les couleurs. Réalisé pour mes petits de 3 et 5ans, et modifié pour vous en faire profiter. Il fait une dizaine de pages.
J'espère qu'il vous plaira:


fichier téléchargeable ici:

Plus de fichiers à imprimer:

mercredi 2 octobre 2013

L'heure

En ce moment nous travaillons sur l'heure.
L'occasion d'apprendre à la petite que l'heure sert à mesurer le temps, d'enseigner au moyen la lecture sur sa montre, et de rappeler au grand les subtilités du "moins le quart".
L'occasion aussi de découvrir que le soleil ne se lève pas tous les jours à la même heure et surtout, qu'il n'est pas la même heure partout dans le monde.

Trois horloges nous rappellent désormais que les petits homeschoolers américains , français et japonais n'ouvrent pas leurs cahiers en même temps!


mardi 1 octobre 2013

Le matériel pour faire l'école à la maison

J'aime avoir de bons outils pour travailler avec les enfants.
C'est un plaisir, et une facilité.

Voici le top 10 de ce que nous utilisons:

1.De bons supports

J'aime les cours Sainte-Anne comme support. Leurs programmes sont évolutifs, et leurs méthodes "à l'ancienne" ont fait leurs preuves. 
On ne cite plus les excellents ouvrages scolaires de la librairie des écoles, ni les fascicules de la méthode Boscher, dont les livres de lecture progressive sont fantastiques. 
Côté lectures récréatives, les éditions du triomphe proposent de la belle littérature pour tous les âges. 
Pour les maternelles, je diversifie les activités et coloriages grâce à internet (Hugo l'escargot, Léon pas sur les murs, tête à modeler, je dessine, ...). Enfin, le site de lutin bazar est une petite merveille si l'on cherche des fiches pédagogiques.

2.L'ipad

C'est à nuancer. L'ipad peut devenir un piège car la tentation des jeux est assez forte. 
Néanmoins il existe des applications fantastiques, grâce auxquelles l'ipad peut devenir un excellent allié pour l'école à la maison. Quelques exemples: dictée montessori, nombres montessori, drawing box, visible body...  
C'est aussi un bon moyen d'illustrer un cours: google maps peut venir appuyer une leçon de géographie, et google images peut venir apporter une réponse visuelle à une question de vocabulaire ("qu'est-ce qu'une meule de foin? -Ah oui je vois!"). 
Le site internet de la Khan Academy, disponible en français depuis peu, peut être une excellente alternative pour une leçon de calcul mal comprise. Il s'agit d'une bibliothèque de nombreuses vidéos dans lesquelles un professeur explique une notion en quelques minutes. 
Bref, c'est un à-côté très plaisant. 

3. Du bon papier

J'aime la qualité Clairefontaine. Le papier ne boit pas, et il est agréable au toucher. En cahiers ou-je préfère-en feuillets mobiles organisées dans des classeurs.

4. Un agenda bien organisé

Le mien est informatique. J'y note les évènements à ne pas manquer, les "sorties pédagogiques", et la manière dont je combine l'école à la maison avec les activités en dehors et les invitations diverses.

5. De bons crayons

J'aime les crayola, ce sont de loin mes préférés. Leurs crayons à la cire sont fantastiques. Et leurs crayons en bois "magiques" le sont vraiment; Et surtout, crayola c'est une odeur... qui donne envie de faire de belles choses!
Côté stylo plume, Lamy fait des merveilles avec les gauchers. Et Parker est abordable, offre une multitude de coloris ludiques, et fait des plumes très solides.

6. Une plastifieuse

Indispensable pour que les documents de référence perdurent. Par exemple le modèle pour les devoirs à renvoyer, mais aussi l'abécédaire des cursives. Pour les "maternelles" je plastifie régulièrement des photos, images, étiquettes, affiches...


7. Un chariot pour transporter le matériel

J'ai un faible pour ce chariot Ikea (raskog). Il permet de transporter le matériel et les cahiers de la "salle de classe" vers la terrasse, le salon ou la cuisine, pour les faire travailler pendant que je prépare le repas par exemple, ou pour profiter de la lumière matinale.
Tout reste dans ce chariot, ainsi pas de bazar ni de feuilles perdues, même si nous changeons parfois de lieu de travail.

8. De la pâte à modeler et de la peinture

La pâte à modeler Play Doh, parce qu'elle sent si bon qu'on a tous essayé d'en manger. Elle permet aux tout petits de se renforcer les mains, et aux plus grands de laisser parler leur créativité. On l'utilise aussi parfois comme matière ludique pour appréhender des notions "de grands" comme tout récemment la différence entre une île et une presqu'île. 


9.Un tableau noir

Parce que cela change du papier, et que ça leur permet de s'exercer au graphisme sur un autre support. C'est amusant d'écrire et de dessiner avec des craies, ça apporte une autre dimension. 

10. Des jeux de société

Nous en avons un certain nombre! Des plus classiques comme uno, rush hour ou le mille bornes, aux plus originaux comme les jeux HABA dont je suis absolument fan. Leurs préférés: le verger, monza ou encore les pirates mathématiciens. 
J'ai également découvert depuis peu les "puzzles" melissa&doug, qui sont largement inspirés de la pédagogie montessori. Ma petite dernière passe des heures à défaire des serrures,  ou encore à déshabiller un ourson